Deuxième résolution sur le fer – Égalité

Les menstruations sont la cause décisive de la carence en fer chez la femme. Les femmes perdent régulièrement du sang et du fer à la suite de saignements menstruels. Alors que le sang dans le corps peut être régénéré, le fer reste perdu à jamais. Selon la constitution individuelle des femmes concernées, cette réduction « naturelle » du fer se manifeste par les symptômes typiques d’une carence en fer. Ce n’est qu’au dernier stade de la carence en fer que l’anémie ferriprive survient, lorsque l’organisme ne peut même plus garantir la formation du sang.

La concentration en fer de l’organisme est représentée par l’indice de ferritine. Ce taux se situe habituellement entre 100 et 200 ng/ml pour les hommes et moins de 50 ng/ml pour les femmes d’âge menstruel. Il s’agit d’une discrimination naturelle des femmes en ce qui concerne la concentration en fer. L’Organisation suisse pour la santé en fer (SIHO) tient compte de cette circonstance et recommande donc une compensation en fer lorsque des symptômes de carence apparaissent et pas seulement lorsque le taux de ferritine baisse à un niveau dangereux pour la santé (anémie ferriprive). Le SIHO a donc introduit la compensation du fer.

  1. Les femmes ont besoin d’autant de fer que les hommes pour avoir un corps sain.
  2. Parce que de nombreuses femmes souffrent de symptômes de carence en fer à cause de leurs menstruations, elles ont besoin d’un équilibre en fer pour devenir et rester en bonne santé.
  3. Le « désavantage » naturel des femmes par les menstruations peut être provoqué par l’équilibre en fer dans l’apparition des symptômes de l’égalité des droits. Il n’y a aucune justification scientifique à l’établissement d’un taux physiologiquement plus bas de ferritine normale chez les femmes que chez les hommes, surtout si l’équilibre en fer conduit évidemment à l’élimination des symptômes de carence.
  4. Le SIHO effectue des recherches scientifiques continues sur la carence en fer à l’aide d’études pratiques et vérifie ainsi l’efficacité du bilan ferrique.
  5. Le SIHO et ses membres s’engagent à rendre le bilan ferrique aussi public et accessible que possible.

Cette Résolution Fer a été signée lors de l’Assemblée générale du SIHO à Zurich le 24 juin 2017.